Renaissance printanière

Le Papillon

Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l’aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S’enivrer de parfums, de lumière et d’azur,
Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
S’envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,
Voilà du papillon le destin enchanté !!
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté !!

Alphonse de Lamartine – écrivain, poète, historien (1790 – 1869)

Nouvelles méditations poétiques

Quatre piliers

 

La Nature est un temple où de vivants piliers,
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L’homme y passe à travers des forêts de symboles,
Qui l’observent avec des regards familiers…

Charles Baudelaire
Artiste, écrivain, Poète (1821 – 1867)

 

Transmettre

 » Tu es absolument libre de créer dans ta vie un paradis ou un enfer… Exprime ta joie et habitue-toi à prendre juste ce dont tu as besoin !

La seule chose sûre, c’est que tu es là, que tu es vivant, que ce monde est plein de merveilles…et que dans toutes ces merveilles tu es capable de savoir exactement ce dont tu as vraiment besoin.

Ne me cherche pas en dehors, tu ne me trouveras pas…. Je suis là …La nature, le cosmos…c’est moi. »

Baruch Spinoza, écrivain, philosophe (1632 – 1677)

Petit Robert le diable

Le diable se cache là où on ne l’attend pas…

Amour de jeunesse

Je l’aimais éperdument, la fleur aux quatre vents, avec un coeur d’enfant et le sang bouillonnant, la boucle est bouclée, ce n’est plus un secret.

Demi-deuil


Pour chaque extérieur, un intérieur est à envisager,
à chaque mort sa renaissance…

Arc-en-Zion

20181014_174455.jpg

« Quand on veut écrire sur la Nature, il faut tremper sa plume dans l’arc-en-ciel et secouer sur sa ligne la poussière des ailes du papillon. »

Diderot Artiste, écrivain, Philosophe (1713 – 1784)

Banc de chêne

Volontairement simple, mais fonctionnel… deux grosses branches et une vieille planche, et voilà un tronc qui devînt banc.

Bzzz


Essaim de mai,

vaut vache à lait,

Essaim de juin,

vaut juste un joint…

Cristal d’eau

20170108_113405
20170108_113414« L’homme est de glace aux vérités ; il est de feu pour les mensonges. »

Jean de la Fontaine

Previous Older Entries