Pour Rémi Fraisse

20160407_170409

Déjà deux ans que tu nous a quitté Rémi, frère de Gaïa. Ce printemps, j’ai découvert avec surprise, dans la zone humide de Zion, la fleur devenue ton emblème. Alors je me console en me disant qu’il existe un peu de toi chez moi.